Pour continuer le périple des spécialités de nos régions, aujourd’hui on s’arrête à Bordeaux.

Crédit photo : Jennifer Yin Radius
Crédit photo : Jennifer Yin Radius

 

Un peu d’histoire…

La légende veut que les cannelés soient nés lors du débarquement des bateaux de farine sur les quais de Bordeaux.

Ah c’est pour ça …qu’il y a aussi du Rhum dans la recette alors 😉

Mais plus vraisemblablement, le cannelé aurait été inventé au XVIIIeme siècle par les religieuses du couvent des Annonciades, à Sainte-Eulalie, sous le nom de canelas ou canelons. 

D’ailleurs le terme canela provient du Gascon canelat qui signifie cannelure.

En tout cas cette recette riche d’histoire est vraiment très gourmande avec sa croûte épaisse et caramélisée qui renferme une pâte moelleuse. Hummmm!!!

Et surtout, et c’est là que cela nous intéresse, cette recette traditionnelle est adaptable à un régime sans lait!.

Voici donc mon adaptation recette 🙂

Pour environ 36 mini cannelés. Ne vous en faites pas cela ne fait pas tant que ça, vous allez voir ça part en moins de 2 et après on se dit : « Mince j’aurais dûe doubler les proportions directement! »

Ingrédients : 

  • 1/2 L d’un mélange de lait de riz et soja
  • 250 g de sucre de canne en poudre
  • 2 oeufs entiers + 2 jaunes d’oeufs
  • 40 g de margarine sans lait
  • 1 bouchon de Rhum
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 100 g de farine

Préparation : 

  1. Mélanger les poudres toutes ensemble dans un récipient. Et ajoutez les oeufs.
  2. Faites bouillir le lait avec la margarine.
  3. Laisser tiédir le liquide et ajouter le Rhum.
  4. Mélanger le liquide avec les poudres et réserver au frais 24H en couvrant la préparation.
  5. Le jour suivant, répartissez la pâte dans des moules à cannelés.
  6. Pour la cuisson, étape cruciale pour le vrai rendu croustillant, faites préchauffer votre four à 240°C. 
  7. Faites cuire les cannelés pendant 15 min à 240°C (même un peu moins si votre four chauffe très fort). Puis continuer la cuisson à 190°C pendant environ 30/35 min.

En sortie de four ils sont encore un peu mou, c’est normal, mais dès qu’ils tiédissent ils deviennent croustillants.

Régalez vous!

Et s’il en reste faites les réchauffer quelques minutes au four pour les manger bien croustillants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.